Culture

Musique : Disparition de Jacob Desvarieux, « l’ivoirien » de Kassav

Mis à jour le 13 août 2021
Publié le 02/08/2021 à 2:00 , ,

Jacob Desvarieux, guitariste du groupe célèbre Kassav’ et pionnier du Zouk, est mort, le vendredi 30 juillet des suites du Covid-19. L’artiste dont le groupe s’était plusieurs fois produit à Abidjan, a gardé un lien fort avec la Côte d’Ivoire.

Entre le groupe Kassav’ et la Côte d’Ivoire, c’est une longue histoire d’amour. Le pays revendique l’étiquette de la première destination africaine du groupe. En 40 ans d’existence, la troupe de Jacob Desvarieux s’est régulièrement produite sur les grandes scènes de la capitale Abidjanaise pour le bonheur des aficionados de cette musique.

Tout commence en Mars 1985 au palais des congrès de l’Hôtel Ivoire lors du dîner gala organisé par les Soroptimist. Le groupe offrait son spectacle sur le continent noir. Ce premier spectacle en communion avec un public 100% africain sonnait comme un « retour aux sources » et une occasion de se familiariser avec ses origines africaines.

Un retour que le groupe récidive avec les spectacles de Mai 2009, Mars 2014, Novembre 2016, et Septembre 2019. Jacob Desvarieux qui en avait finalement pris gout s’exprimait en ces termes : « Je suis moi-même Ivoirien ».

Des hommages depuis la Côte d’Ivoire

Depuis l’annonce de sa mort, les acteurs de la culture ivoirienne ont rendu un vibrant hommage au fondateur du groupe Kassav’. Tous sont unanimes et reconnaissent la valeur de Jacob Desvarieux, l’impact de « son zouk » sur la scène mondiale, et le travail accompli par ce grand défenseur de la diversité culturelle.

« Adieu Parrain, mon idole, mon modèle. Tu as rejoint mon chanteur de zouk préféré P.S.E. Depuis mars 1985 au Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire lors du gala organisé par les Soroptimist (…) C’est ce jour là que le gamin de 17 ans que j’étais a définitivement décidé de faire de la musique son métier. Merci pour toute ta musique que j’aime. » a déclaré le musicien David Tayorault, considéré comme le « fils spirituel » du défunt, sur sa page Facebook.

LIRE AUSSI : Deuil : L’actrice Angeline Nadié de la série « Ma Famille » n’est plus

Tout comme lui, Meiway, icône de la musique ivoirienne n’est pas resté indifférent.  Il s’est aussi exprimé en ces termes : « Il m’a fait l’honneur de participer à la réalisation de ce titre (Astrid) à la guitare au studio Zorrino à Saint-Ouen. Merci Jacob Desvarieux, toi qui était devenu le pont entre les Antilles et l’Afrique… ta créativité légendaire restera à jamais gravée dans nos esprits. RIP !  »

Avec la disparition de Desvarieux, c’est le monde entier qui perd un ambassadeur de la musique Zouk. L’artiste a marqué une génération dont les souvenirs donnent l’impression de ne jamais s’évanouir.
7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE