Manifestation de l’opposition- « les instigateurs de ces troubles répondront de leurs actes » selon le ministre de la Sécurité

Mis à jour le 14 août 2020
Publié le 14/08/2020 à 12:14 , , ,




C’est une dynamique de défiance de l’autorité de l’Etat qui ne restera pas sans suite selon le général Vagondo Diomandé, ministre de la sécurité et de la protection civile. Il est, dans un communiqué publié ce jeudi, revenu sur les événements malheureux qui ont secoué le pays suite à la marche de l’opposition ivoirienne.

Les marcheurs sont sortis dans les rues de plusieurs villes ce jeudi à l’appel de l’opposition. Mais, les choses ne se sont pas déroulées comme souhaitées par les autorités ivoiriennes. Des heurts ont éclaté entre policiers et manifestants ou entre membres de différentes communautés ethniques. Une situation qui pousse le ministre Vagondo Diomandé à réagir, lui qui est en charge de la Sécurité et de la protection civile.

« Suite à l’appel à manifester de certaines formations politiques de l’opposition, au mépris des procédures administratives légales permettant d’encadrer les marchés et de garantir la sécurité des participants et des populations, nous constatons avec regret, l’organisation, depuis quelques jours, de manifestations dans certaines villes de notre pays. Ainsi, les lundi 10 et mardi 11 août 2020, la ville de Daoukro a été le théâtre de pillages, d’agressions et de dérives communautaires qui ont malheureusement occasionné des décès, plusieurs blessés et des destructions de biens.

A Bonoua, nous déplorons des pertes en vies humaines, l’agression du Commissaire de police, le pillage et l’incendie du Commissariat et de la brigade de gendarmerie ainsi que le saccage des domiciles des agents de forces de l’ordre » a rappelé le ministre.

Le bilan des heurts a été dressé par le commissaire principal Bleu Charlemagne, porte-parole de la Police nationale. Il fait état de 3 morts, des blessés et de nombreux dégâts matériels. Tout en s’inclinant devant la mémoire des victimes, Vagondo Diomandé rassure sur la sécurité des Ivoiriens et annonce des mesures.

« Le Gouvernement prend à témoin la Communauté nationale et internationale sur le caractère illicite et violent de ces manifestations.  Le Gouvernement s’engage à agir, avec la plus grande fermeté, et à ne tolérer aucune entrave à la quiétude des Ivoiriens, à la liberté de circulation des personnes et au bon fonctionnement de l’activité économique sur toute l’étendue du territoire.  Enfin, le Gouvernement informe les populations que les instigateurs de ces troubles et leurs auteurs répondront de leurs actes devant la justice »  a-t-il assuré.

Eric Coulibaly

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE