International

L’opposant russe Alexeï Navalny empoisonné selon son médecin

Mis à jour le 29 juillet 2019
Publié le 29/07/2019 à 2:50 , , ,




L’opposant russe Alexeï Navalny emprisonné depuis le mercredi 24 juillet dernier, aurait été, selon son médecin personnel, Anastasia Vassilieva  victime d’un «agent toxique », un empoisonnement qui ne dit pas son nom, visant à l’éteindre et desserrer l’étau autour du pouvoir de Vladimir Poutine .

Alors qu’il purge une peine de 30 jours, suite à son appel à manifester pour contester le rejet de candidatures de l’opposition aux élections locales de septembre prochain, l’opposant russe Alexeï Navalny a été hospitalisé ce dimanche 28 juillet.

Selon son médecin personnel, Anastasia Vassilieva  il aurait été victime d’«agent toxique ». «Je résume que la cause de la ‘’maladie’’ d’Alexeï Navalny peut être un certain agent toxique », a-t-elle publié sur sa page Facebook.

A lire aussi: ARMEMENT- LA RUSSIE LANCE LA PRODUCTION DU REMPLAÇANT DU PISTOLET MAKAROV

Docteur Anastasia Vassilieva affirme disposer d’informations sur les symptômes  que présente son patient. Alexeï Navalny souffrait notamment d’un gonflement des paupières et aurait de multiples abcès sur le cou, le dos, le torse et les coudes. «L’origine de la réaction allergique n’a pas été détectée. Toute sa vie durant, Alexeï n’a jamais eu de réaction allergique», a expliqué le Dr Vassilieva.  Elle qualifie de « suspecte », « l’attitude du personnel de l’hôpital » où son patient a été transporté. Le personnel hospitalier lui refuserait, à l’en croire, d’avoir accès à Alexeï Navalny.

L’opposant russe avait été renvoyé en prison mercredi dernier, soit deux jours avant une manifestation de l’opposition pour exiger la tenue d’élections libres. Ce rassemblement avait enregistré plus 1400 arrestations à Moscou (Capitale de la Russie).

Pour rappel en 2017, Alexeï Navalny arrosé d’un colorant vert antiseptique avait dû se rendre en Espagne pour se soigner.

A lire aussi:CHINE-RUSSIE-ALLEMAGNE -ANGELA MERKEL, VLADIMIR POUTINE ET XI JINPING REELUS, DEMOCRATIE OU DICTATURE ?

L’année dernière, l’ancien espion russe Sergueï Skripal avait échappé à une tentative d’assassinat par empoisonnement.

Le plus célèbre assassinat par empoisonnement des dernières années est celui de l’ancien lieutenant/colonel des services secrets Alexandre Litvinenko.

Les « agents toxiques » sont issus de la recherche scientifique du temps de la Guerre froide entre l’Union Soviétique et le bloc occidental. A bien y voir, il reste quelques fûts bien au chaud pour les cas difficiles à traiter comme Alexeï Navalny qui donne du fil à retordre à Vladimir Poutine. Comme pour mettre en pratique la maxime de Trotsky pour qui, « pas d’homme, pas de problème », l’opposant expérimente, la rage du pouvoir russe de le voir tenter une démocratisation de la société soviétique, communiste.

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE