Société

Les faits et l’identité des assaillants qui ont attaqué des gendarmes de Tabou

Mis à jour le 26 mars 2020
Publié le 26/03/2020 à 2:58 , ,

Un jeune Maréchal des logis de la gendarmerie, MDL L. a perdu la vie dans l’attaque du poste de contrôle dont il avait la charge avec un de ses anciens, un adjudant, qui lui, a pu se soustraire à la barbarie de ces hommes sans foi ni loi.

« C’est ce matin que nous avons appris que le poste de contrôle de la gendarmerie sur le pont de Yaka situé à moins de 5 kilomètres de Tabou, a été attaqué. Il y avait deux agents en poste dont un ami. L’un d’entre eux a pu s’échapper, l’autre, c’est-à-dire mon ami, non », a rapporté en début de matinée une source locale à 7info.ci.

Le jeune gendarme a perdu la vie dans d’atroces circonstances, le corps lacéré de multitudes coups de machette, selon nos informations. La question essentielle au centre de la réunion de crise à la gendarmerie nationale, qui sont les auteurs de cet acte ?

L’enquête a avancé à grands pas déjà selon les premiers indices à la disposition de 7info.

La gendarmerie nationale, comme on le sait est très engagée dans la lutte contre l’orpaillage clandestin dans le pays. Le commandement supérieur prend des initiatives salutaires qui ont permis de traquer les orpailleurs dans des endroits reculés du pays. C’est dans ce cadre qu’une récente opération a eu lieu dans cette région de Tabou.

Dans la journée de ce mercredi 25 mars donc, une opération de déguerpissement d’un site et du village créé pour la cause, s’est déroulée. A l’issue de cette opération, le chef de ce village a été épinglé. C’est donc en vengeance, que quelques-uns de ses hommes sont venus attaquer le poste de contrôle.

« Quelques clandestins mécontents ont choisi de venger leur chef par cette opération punitive » soutient une source sur place à Tabou.

Les faits en eux-mêmes se sont déroulés vers 23h GMT, en face de la Sodepalm de Tabou. C’est en ce lieu, en face du pont Waka, qu’un commando de trois individus, armés d’armes blanches, a surpris, les deux gendarmes.

Le Général Apalo Touré qui suit l’enquête en cours, a donné des instructions afin que tout soit mis en œuvre pour épingler ces individus et leur faire subir la rigueur de la loi.

Adam’s Régis SOUAGA

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE