Société

Les anciens présidents en renfort pour sauver l’UNJCI

Mis à jour le 1 août 2019
Publié le 01/08/2019 à 8:03 , , ,




Pour trouver une solution à la situation de blocage et de crise qui menacent la cohésion entre journalistes ivoiriens, Traoré Moussa, Président du Conseil exécutif sortant et César Etou, Président élu du 10ème Congrès de l’UNJCI, et les anciens présidents, Yao Noël (1991-1993), Honorat Dé Yédagne (1998-2002), Amos Béonaho (2003-2009) et Mam Camara (2009-2012) ont animé un point-presse ce jeudi 1er août à la maison de la presse au cours de laquelle ils ont annoncé la mise sur pied d’un Comité spécial de médiation.

«Les anciens Présidents de l’UNJCI, officiellement et longuement informés des incidents survenus au 10ème Congrès ordinaire, ainsi que sur la nature des démarches entreprises par les uns et les autres en vue de sortir de l’impasse, après une analyse approfondie de la situation, ont proposé de prime abord une gestion inclusive, c’est-à-dire l’implication de toutes les parties prenantes comme socle de leurs actions de sortie de crise. Ainsi réunis le jeudi 1er août 2019 de 12 h à 14 h à la Maison de la Presse d’Abidjan, un Comité spécial de médiation devant faire face au blocage électoral à l’UNJCI a été mis sur pied. Ce comité est présidé par M.Yao Noël. Il a pour Porte-parole M. Amos Beonaho. Il comprend MM Honorat De Yédagne, Mam Camara, tous Past Présidents, Moussa Traoré, le Président sortant du Conseil exécutif, et César Etou, le Président du 10ème congrès interrompu. Tous les membres dudit comité ont pris l’engagement de travailler en synergie et proposer leurs concours et expériences, comme déjà suggéré par bon nombre de journalistes, à la résolution endogène de cette situation de crise» indique le communiqué final de cette rencontre.

A lire aussi: UNJCI, UNE BELLE LEÇON DE DEMOCRATIE JOURNALISTIQUE ! / PAR ADAM’S REGIS SOUAGA

Le 10ème congrès ordinaire de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) qui s’est tenu les samedi 20 et dimanche 21 juillet dernier a été interrompu avant le démarrage du vote des nouvelles instances dirigeantes.

La décision de cette médiation par les anciens présidents est bien perçue par des journalistes, membres de cette union.

«Avec cette décision, je pense que le collège des anciens présidents a trouvé la formule pour mettre fin à cette crise », soutient Moïse Yao, journaliste.

Une nouvelle date du 10ème congrès ordinaire sera communiquée dans quelques semaines.

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE