Sport

Les 8ème de finale débutent ce vendredi après un bilan mitigé du 1er tour

Mis à jour le 4 juillet 2019
Publié le 04/07/2019 à 9:41 , ,




68 buts, soit 1,88 buts en moyenne par match ont été inscrits lors des phases de poule de la CAN 2019 en Egypte en 36 matchs. Une bonne moyenne pour la première CAN à 24. 7info.ci jette un regard sur la prestation des stars attendues, des équipes favorites et surtout celles qui ont déjoué les pronostics par leur prestation.

La fête du football africain qui se déroule en Egypte verra les hostilités des huitièmes de finale pour la première fois dans l’histoire de la compétition à 24 équipes. Habitués aux quarts de finale après les phases de groupes, les équipes devront s’accoutumer à la nouvelle formule. Si certains pays ont tenu leur rang, d’autres sont passés par un trou de souris pour entrevoir le tour suivant.

A lire aussi: CAN 2019-RESULTATS DES MATCHS

Au bilan de ce premier tour, seuls 11 joueurs ont marqué chacun deux buts: le Béninois Mickaël Poté, le Kényan, Michael Olunga, l’Ougandais Emmanuel Okwi, l’Égyptien Ahmed Elmohamad, l’Égyptien Mohamed Salah, le Congolais Cédric Bakambu, le Malgache Charles Andriamatsinoro, le Guinéen Mohamed Yattara, l’Algérien Adam Ounas, le Sénégalais Sadio Mané et le Ghanéen Jordan Ayew.

118 cartons de sanction d’acte d’anti-jeu ont été infligés par les arbitres dont 3 rouges, et avec pour premier joueur suspendu le Ghanéen John Boye. La grosse surprise à cette étape de la compétition reste la qualification de l’équipe de Madagascar et celle du Bénin. Le Cameroun, le Ghana, l’Égypte, le Maroc, l’Algérie, Madagascar, la Tunisie et le Mali, ont été les équipes invaincues de cet premier tour. L’Algérie, l’Egypte et le Maroc sont les favoris qui ont assumé leur statut. Le Sénégal, la RDC, la Côte d’Ivoire et la Tunisie, sont des favoris encore dans le brouillard du Caire.

68 buts en 36 matchs

36, c’est le nombre de matchs joués lors du premier tour de cette CAN à 24 équipes. 68 buts au total ont été inscrits soit 1,88 buts en moyenne par match. 27 buts marqués à la première journée, 16 à la deuxième journée et 25 lors de la dernière journée. Selon Oussou-Lumor Israël, coach du FC Gagnoa et consultant sportif, ce nombre de buts marqué démontre du bon niveau défensif des équipes.

«Il y a une meilleure organisation défensive, notamment les petits pays qui ont conscience de leurs potentialités, qui travaillent plus sur un bloc. Prenez par exemple une équipe comme l’Ouganda et le Madagascar. Ces équipes se regroupent très vite et travaillent sur leur propre équipe défensive. Vu cette organisation défensive des différentes équipes, c’est tout à fait normal qu’on ait ce taux peu élevé de but pendant ce premier tour », commente-t-il pour 7info.ci qui l’a joint.

A lire aussi: LES SUPERS EAGLES S’ENVOLENT EN HUITIEMES DE FINALE DE LA CAN 2019

Kouadio Konan Bertin, sous-préfet d’Agnibilékrou (Est de la Côte d’Ivoire) et observateur du monde du football, estime quant à lui, que le niveau bas du jeu de la compétition justifie ce nombre de buts marqués.

Pour Oussou-Lumor Israël par contre, le niveau de la compétition au premier tour est normal. « C’est un bon niveau et ce niveau va encore monter, plus la compétition avance », assure-t-il. L’administrateur civil Kouadio Konan Bertin est d’un avis contraire. Le niveau actuel de la compétition est très bas, commente-t-il. «Pour le moment, la construction de jeu des équipes n’est pas du tout bonne. En tout cas, ce n’est pas ce que j’espérais. Est-ce l’effet de la chaleur ? », s’est-il interrogé.

Un niveau relativement bas dans l’ensemble

Si la question du nombre de buts inscrits lors de ce premier tour est sujette à débat, le niveau des équipes l’est également. «Je pense que les équipes qui étaient censées être favorites sont en doute. Le Sénégal par exemple ne fait plus partie des favoris. Pour moi, les favoris sont l’Egypte et le Maroc avec les prestations qu’ils nous ont montrées », analyse Oussou-Lumor Israël.

A lire aussi: IBRAHIM CAMARA JUSTIFIE LA NON SELECTION DE GERVINHO POUR LA CAN 2019

Kouadio Konan Bertin partage cet avis. Toutefois pour lui, les favoris tels que le Sénégal, l’Egypte et le Cameroun, même si elles ont marqué, n’ont pas été à la hauteur espérée. « Ces équipes n’ont pas encore produit de jeu« , soutient-il.

L’équipe du Madagascar a été la seule équipe pour Kouadio Bertin qui a produit un jeu un peu plus satisfaisant. Sont également attendus à cette CAN, des joueurs comme Mohamed Salah d’Egypte, Sadio Mané du Sénégal et Nicolas Pépé de la Côte d’Ivoire.  A ce stade de la compétition, même si Mané et Salah ont tous les deux marqué deux (2) buts, leur prestation est encore en-deçà de leur potentialité connue.

« Ces Stars dites favoris ont une mauvaise appréciation de la compétition. Elles sont en train de découvrir encore la CAN, car la CAN est une compétition différente des championnats d’Europe. Un athlète comme Nicolas Pépé est en train de faire son approche de la compétition », soutient Oussou-Lumor Israël.

A lire aussi: 24 EQUIPES AVEC APPARITION DES HUITIEMES DE FINALE POUR LA CAN 2019

À ce premier tour de la CAN, les Éléphants de Côte d’Ivoire qui sont en huitièmes de finale ont enregistré deux victoires et une défaite. Ils ont marqué 5 buts, contre 2 encaissés. Selon les consultants, les Ivoiriens doivent relever leur niveau de jeu et renforcer le milieu de terrain. « Il n’y a pas de milieu de terrain à part Sérey Dié », déplore Konan Bertin. Il recommande au sélectionneur Kamara Ibrahim de transformer Max Alain Gradèl en milieu de terrain offensif, pour aider Sérey Dié.

Les huitièmes de finale débutent ce vendredi 6 juillet avec l’opposition Maroc – Bénin. Ils prendront fin le lundi avec le choc Ghana – Tunisie et un certain Côte d’Ivoire-Mali.

Diané Drissa
7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE