Société

L’Eglise s’adapte au coronavirus, Pasteurs et prêtres en mode Live sur les réseaux sociaux

Mis à jour le 6 avril 2020
Publié le 06/04/2020 à 6:28 , , , ,




Il ne faut surtout pas laisser le diable affaiblir les enfants de Dieu en cette période de crise sanitaire. Les pasteurs ivoiriens, pourtant très critiques pour certains sur l’utilisation des réseaux sociaux, font désormais leurs cultes en direct sur Facebook. Prêcher la bonne nouvelle à distance en cette période de confinement leur a sûrement été inspiré par Dieu.

« Je vous exhorte à demeurer dans la prière et surtout à réviser tous les versets bibliques que je viens de vous donner dans cette vidéo. Dieu n’abandonne pas ses enfants et je puis vous dire que cette situation que nous vivons, ne durera qu’un temps et nous aurons la victoire sur l’ennemi » s’est exprimé le Prophète Justice Diomandé, leader d’une communauté religieuse à Abobo, commune située au nord d’Abidjan.

Tout comme lui, plusieurs serviteurs de Dieu, qui ont vu leurs Églises fermées depuis le 23 mars dernier se sont mis au numérique. Les réseaux sociaux sont devenus le meilleur moyen pour véhiculer la bonne nouvelle, la parole de Dieu et surtout entretenir les fidèles qui n’ont plus la possibilité de se rendre dans les lieux de culte. Chez soi et avec une connexion internet, on peut suivre la prédication de son pasteur selon le programme de l’Eglise. Une situation qui provoque un sentiment mitigé.

« Vous savez quand on est habitué à se rendre à l’Église tous les dimanches, à rencontrer des frères et sœurs, à partager l’amour et à communier selon les prescriptions de notre Seigneur, il est difficile de ne plus s’y rendre. Cela fait mal mais je me dis que le plus important est de demeurer dans la parole. Alors si nos pasteurs décident de nous enseigner à distance c’est bon à prendre. Chez nous, l’homme de Dieu l’a fait ce dimanche pendant deux heures. Et franchement c’est mieux que rien » s’est exprimée Ange Kouamenan, de l’Eglise Pentecôte de Côte d’Ivoire.

Le coronavirus a donc obligé les croyants à modifier leurs habitudes. Les communautés chrétiennes, toutes tendances confondues ont dû s’adapter à la situation. Ce dimanche, le Pape François a célébré la messe des rameaux à Rome, dans une basilique vide. Il n’y avait qu’une seule personne par banc. Néanmoins l’homélie a été diffusée en direct, en streaming sur le site officiel du Vatican. De nombreux fidèles ont donc pu suivre les bénédictions de la papauté depuis leurs domiciles, coronavirus oblige. La foi des chrétiens est ébranlée mais tient bon pour l’instant.

Les réseaux sociaux autrefois condamnés par des serviteurs de Dieu, sont devenus la principale de l’Evangile. A quelque malheur, coronavirus est devenu un salut!

Eric Coulibaly

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE