Société

Grande distribution: SOLIBRA rompt son partenariat avec Coca Cola, les raisons

Mis à jour le 6 mai 2022
Publié le 06/05/2022 à 6:00 , , , ,

Coca-Cola, Fanta, Sprite et Schweppes ne seront plus brassés par SOLIBRA en Côte d’Ivoire. L’entreprise a décidé de rompre le contrat avec la grande boite Coca-Cola. Un responsable nous en dit plus.

L’information fait le tour des réseaux sociaux depuis la matinée du jeudi 5 mai 2022. Dans quelques jours, les Ivoiriens assisteront à une disparition de certaines limonades des boutiques et autres grandes surfaces. SOLIBRA, partenaire de Coca-Cola, et qui avait obtenu le droit de produire ces boissons, a mis un terme au contrat.

« Après 25 ans de partenariat, SOLIBRA et Coca-Cola ont décidé conjointement de mettre un terme à leur partenariat. Par conséquent, à partir du 30 juin 2022, SOLIBRA arrête la production et les opérations de commercialisation des produits Coca-Cola, Fanta, Sprite, Schweppes. SOLIBRA va continuer de mettre en œuvre sa stratégie de développement des boissons non alcoolisées rafraîchissantes en Côte d’Ivoire en toute indépendance pour répondre à une demande des consommateurs en constante évolution  » peut-on lire dans la note interne de l’entreprise qui circule sur les réseaux sociaux.

A LIRE AUSSI: Crise à la chefferie d’Abobo-Doumé, ce qui se passe réellement

Interrogé sur la situation, un responsable de SOLIBRA donne les raisons de cette décision.

« Depuis quelques années, il y a des boissons rafraîchissantes qui se comportent bien sur le marché en Côte d’Ivoire. Coca-Cola est donc fortement concurrencée. Dans d’autres pays, les boissons produites par le groupe ne sont plus consommées. Pourtant, le renouvellement de la licence d’exploitation coûte toujours aussi cher. Nous avons donc entamé depuis quelques années des négociations avec Coca-Cola afin de baisser le coût des licences de fabrication de ses produits et ainsi permettre à SOLIBRA de faire face à la concurrence en vain. Nous avons donc décidé d’avancer en toute indépendance », a-t-il révélé à 7info.

Si ces boissons ne sont plus manufacturées en Côte d’Ivoire, elles pourront néanmoins être importées. Reste à savoir son coût dans les grandes surfaces.

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE