International

France- Emmanuel Macron déploie sa batterie de solutions pour la reprise totale des activités

Mis à jour le 15 juin 2020
Publié le 15/06/2020 à 11:57 , , ,
  ;
  ;

A deux (2) ans de la fin de son quinquennat, le président français, Emmanuel Macron après des adresses solennelles provoquées par la pandémie à coronavirus et ses incidences économiques, sociales et financières, a remis le couvert ce dimanche 14 juin 2020.

Le chef de l’exécutif français s’est exprimé sur les sujets d’urgence liés à la crise, notamment la troisième étape du déconfinement. Il s’agit du retour de l’école obligatoire dès le 22 juin partout en France. « Dès ce 15 juin, les crèches, les écoles et les collèges se prépareront à accueillir tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale », a-t-il indiqué.

Dans son allocution, il a fait cas des sujets économiques d’urgence liés à la crise du coronavirus.

« Face à l’épidémie, les citoyens, les entreprises, les syndicats, les associations, les collectivités locales, les agents de l’Etat dans les territoires ont su faire preuve d’ingéniosité, d’efficacité, de solidarité. Faisons-leur davantage confiance, libérons la créativité et l’énergie du terrain. C’est pourquoi je veux ouvrir pour notre pays une page nouvelle donnant des libertés et des responsabilités inédites à ceux qui agissent au plus près de nos vies. Liberté et responsabilité pour nos hôpitaux, nos universités, nos entrepreneurs, nos maires et beaucoup d’autres acteurs essentiels », a-t-il souligné.

A lire aussi: MACRON ANNONCE LA 3E ETAPE DU DECONFINEMENT A PARTIR DE CE LUNDI 15 JUIN

Faire à l’impact négatif du Covid-19 sur l’économie française, reconstruire une économie « forte, écologique, souveraine et solidaire » semble être la priorité du président Macron qui a annoncé avoir mobilisé près de 500 milliards d’euros, pour les travailleurs, pour les entrepreneurs et les plus vulnérables. Il a annoncé qu’il n’y aura d’augmentation des impôts.

Il exhorté ses concitoyens à tout faire pour empêcher le maximum de licenciement. Pour y parvenir, le chef de l’Etat français dit avoir lancé des négociations avec les acteurs du monde du travail.

« C’est pour cela qu’avec les syndicats et le patronat, nous avons lancé une négociation pour que, dans toutes les entreprises, nous arrivons à préserver le plus d’emplois possible malgré les baisses d’activité », a-t-il expliqué.

L’actualité ces dernières semaines est dominée par l’assassinat de l’afro-américain Geroges Floyd par des policiers. Un crime à caractère raciste qui a suscité bon nombre de réactions à travers la planète. Le président français s’est prononcé sur la montée du racisme policier aux Etats-Unis

« Nous sommes une nation où chacun, quelles que soient ses origines, sa religion, doit trouver sa place. Est-ce vrai partout et pour tout le monde ? Non, Notre combat doit donc se poursuivre, s’intensifier pour permettre d’obtenir les diplômes et les emplois qui correspondent au mérite étincelant de chacun et lutter contre le fait que le nom, l’adresse, la couleur de peau réduisent trop souvent dans notre pays. Nous serons intraitables face au racisme, à l’antisémitisme et aux discriminations », a-t-il mis en garde.

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE