Eco-business

Exonérations fiscales, la Côte d’Ivoire se prive de plusieurs milliards FCFA

Mis à jour le 5 décembre 2019
Publié le 05/12/2019 à 4:42 ,




Dans le but d’améliorer le climat des affaires, l’Etat de Côte d’Ivoire a procédé à la mise sur pied d’une politique d’exonération fiscale. Un choix qui fait perdre plusieurs milliards de FCFA.

C’est une mesure pour faciliter la vie aux contribuables et aux hommes d’affaires. L’Etat de Côte d’Ivoire a concédé certains avantages fiscaux. Les exonérations fiscales ! Cette politique aux dires du porte-parole du gouvernement a fait perdre à la Côte d’Ivoire des dizaines de milliards FCFA.

« A fin septembre 2019, le coût des exonérations fiscales et douanières, s’établit à 222,8 milliards FCFA contre 243,4 milliards FCFA enregistré à fin septembre 2018, soit une baisse de 8,5%. Elles représentent 8,6% des recettes brutes mobilisées par les administrations fiscales et douanières contre 10% à fin septembre 2018 », a indiqué le mercredi 4 décembre, le porte-parole du gouvernement Sidi Touré.

 Il a expliqué que « Les exonérations accordées à fin septembre 2019, au titre de la fiscalité de porte, se chiffrent à 127,5 milliards FCFA, soit 57,2% de la dépense fiscale et en régime intérieur à 95,3 milliards FCFA, représentant 42,8%. Ces exonérations ont été particulièrement importantes en matière de TVA, de droits de douane et d’impôts sur les bénéfices, dont les montants cumulés se chiffrent à 171,5 milliards FCFA, soit 77% des exonérations globales ».

Selon le porte-parole du gouvernement, les secteurs qui ont le plus bénéficié de ces mesures sont ceux de l’industrie, des BPT et les services et l’administration.

Arnaud Houssou

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE