Sport

Election à la FIF : Quelles sont les voies de recours de Drogba après le rejet de sa candidature ?

Mis à jour le 28 août 2020
Publié le 28/08/2020 à 3:24 , , , , ,




La course à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF) s’arrête-elle pour Didier Drogba ? La candidature du double ballon d’or africain, n’a pas été retenue par la Commission électorale. Cependant, des voies de recours existent pour contester cette décision.

Les faits

Tout part  d’un contentieux électoral. Trois candidats se sont déclarés pour succéder à Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football. Il s’agit de Sory Diabaté, Didier Drogba et Idriss Diallo. Ces trois prétendants au fauteuil de la maison de verre de Treichville, ont déposé leurs candidatures depuis plusieurs semaines, mais le processus peine à suivre son cours normal. En effet, la date prévue pour la publication de la liste des candidats retenus, le 9 août a été largement dépassée.

Une situation due selon l’instance du football ivoirien (FIF), à plusieurs irrégularités constatées lors de l’analyse des dossiers. Tous les procès verbaux de réunion n’avaient pas été signés. Un comité d’urgence a donc été en place, le processus électoral interrompu et une assemblée générale extraordinaire, convoquée par le comité exécutif de la FIF. Mais, cette disposition a été rejetée par la FIFA, saisie plus tôt, par Sam Etiassé, directeur exécutif de la FIF et membre de la commission, sur le problème du non-respect de la procédure de validation des candidatures. La plus haute instance du football dans le monde, a exigé la reprise immédiate du processus électoral, jugeant inadéquate la mise en place de ce comité d’urgence et désadaptée, l’organisation d’une nouvelle assemblée générale.

Une démission pour le moins inattendue

Alors qu’on s’attendait à une reprise effective du processus électoral, comme souhaité par la FIFA, le mardi 25 août dernier, René Diby, le président de la commission électorale a rendu sa démission. Selon plusieurs sources, deux membres de l’organe auraient renié leurs signatures sur le Procès-Verbal de validation des candidatures. Alors qu’il était question de reprendre le processus là, où il avait été interrompu et ainsi procéder à la publication de la liste des candidats. Le bureau exécutif a donc, au plus vite, remplacé l’ancien ministre des sports afin que les travaux suivent leur cours. Le magistrat hors hiérarchie, Ernest  Kaunan Kouassi a été nommé nouveau président,  en remplacement de René Diby (article 5 du code électoral).  Le notaire Fulgence Besset a aussi intégré la Commission.

Les travaux se sont poursuivis le mercredi 26 août, en présence d’un émissaire de la Confédération Africaine de Football (CAF). Résultat, la candidature de Didier Drogba a été rejetée ce jeudi. La commission électorale a estimé que l’ex international ivoirien ne remplissait pas les conditions d’éligibilité selon les textes qui régissent la FIF. La commission relève « des manquements graves de l’ancien buteur de Chelsea notamment au niveau du parrainage de l’Association des arbitres (AMAF-CI) et celui de l’Africa sport, version Bahi Antoine ». Drogba aurait aussi fait acte de candidature le 1er août alors que le courrier aurait dû être adressé un mois plus tôt.

Les voies de recours de l’international ivoirien

Selon Fernand Dedeh, journaliste et blogueur, « l’ex international ivoirien peut saisir la commission de recours, ou encore le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour contester cette décision ». Ce jeudi dans la soirée, après l’annonce du rejet de sa candidature, Didier Drogba et Copa Barry ont posté sur une vidéo, sur leurs comptes Facebook. Selon le camp de l’ex buteur de Chelsea, « l’homme reste serein face à la situation ». Et comme pour le conforter dans cette sérénité, la FIFA a produit un communiqué ce vendredi 28 août. L’organisation dirigée par Gianni Infantino, commande l’arrêt immédiat du processus électoral. Selon elle, la commission électorale n’a pas rendu son verdict en toute impartialité. Le contentieux électoral n’est donc pas vidé. Des émissaires de la FIFA pourraient donc très prochainement se rendre sur les bords de la lagune Ebrié pour définitivement solder l’affaire.

Pour l’instant, les fans et supporters du double ballon d’or africain, se réjouissent de cette décision de la FIFA. La prolongation se jouera donc dans ce match palpitant.

Eric Coulibaly

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE