Eco-business

Dr Edoh Kossi Amenounvé dénonce « la faiblesse de la culture boursière dans l’UEMOA »

Mis à jour le 15 janvier 2020
Publié le 14/01/2020 à 5:01 , , ,




Dr Edoh Kossi Amenounvé a dénoncé ce mardi à Abidjan, « la faiblesse de la culture boursière dans l’espace UEMOA, la faiblesse de la communication financière pour l’achat et la vente de titres ». La raison, « le continent n’a pas encore trouvé les moyens pour attirer, conserver et surtout mettre en confiance sur la durée, les investisseurs internationaux ».

Solution envisagée, « créer un climat de confiance durable ; c’est un défi majeur que nous prenons très au sérieux au niveau de l’ASEA » a-t-il fait savoir.

Le Directeur Général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a présenté le bilan 2019 de son institution et dévoilé les perspectives jusqu’à 2030, avec pour 2019, une coloration en vert des bourses mondiales. « Toutes les bourses au monde ont connu une bonne progression ; 90000 de dollars de capitalisation boursière mondiale » a révélé Dr Edoh Kossi Amenounvé ce mardi 14 janvier 2020.

Cette progression mondiale est tenue par les secteurs de l’énergie, de la technologie et des services. Le Directeur général de la BRVM a également soutenu que la première entreprise cotée est Aramco de l’Arabie Saoudite, du secteur de l’énergie, et non plus une entreprise américaine comme par le passé, signe d’un dynamisme dans les pays du Moyen Orient et de l’Asie.

A lire aussi: DR EDOH KOSSI AMENOUNVE (DG DE LA BRVM) : « NOUS ALLONS VERS UNE BOURSE AGRICOLE PRIVEE EN COTE D’IVOIRE »

En Afrique, a-t-il estimé, face à cette bataille de titans, « il faut promouvoir le développement de grands groupes capables de soutenir la concurrence mondiale et être des géants mondiaux ».

Pour l’heure, au niveau sous-régional, le bilan est satisfaisant quoique, pour lui, « notre marché est un marché d’endettement pour les Etats qu’un marché d’appui aux entreprises privées » a soutenu Dr Edoh Kossi Amenounvé.

Au bilan 2019, il y a eu 17 emprunts pour une valeur de 1218 milliards FCFA émanant de 13 États et deux entreprises privées et deux autres structures.

Adam’s Régis SOUAGA

7info.ci

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE