Société

Depuis la prison, un brouteur arnaque près de 500 millions FCFA

Mis à jour le 21 novembre 2019
Publié le 21/11/2019 à 2:41 , , ,




Il purge une peine de 24 ans à la prison de Kirikiri, l’établissement pénitencier le plus sécurisé de Lagos au Nigeria. Mais, depuis son lieu de détention, Hope Olusegun Aroke a réussi à arnaquer près d’un million de dollars US. L’affaire suscite encore des interrogations dans le pays.

Il est surement un ‘’brouteur (nom attribué aux cyber-escrocs en Côte d’Ivoire) hors pair. Alors qu’il purge une peine de 24 ans de prison, Hope Olusegun Aroke est arrivé à organiser une ‘’méga escroquerie’’ sur un montant d’une valeur d’au moins 1 million de dollars ( soit 500 millions FCFA).

Mais comment a-t-il pu continuer son activité d’escroc alors qu’il est sous les verrous ? L’arnaqueur a profité des largesses peu ou prou volontaires des responsables de la prison dans laquelle il est en détention. Selon une enquête de l’Economic and Financial Crimes Commission (EFCC) du Nigeria, Hope Olusegun Aroke avait accès à Internet et à son téléphone. Ce qui est une pratique « inhabituelle » dans cette prison qui est la plus sécurisée de la capitale du Nigeria, tel que le relate le confrère BBC.

Arrêté en 2012 en Malaisie alors qu’il était étudiant, l’EFCC l’avait fiché comme étant la « tête pensante d’un réseau complexe de fraudes sur Internet qui concerne deux continents ». Durant son séjour carcéral, Hope Olusegun Aroke avait également été admis à l’hôpital de la police nigériane à Lagos pour une « maladie non divulguée », explique le média britannique. Et d’ajouter qu’il avait pu quitter l’établissement pour séjourner dans des hôtels, rencontrer sa femme et ses enfants et assister à des activités sociales.

A lire aussi: UN EDUCATEUR VOLEUR DE TELEPHONE INTERPELLE PAR LA POLICE A ABOBO

Sous le nom fictif d’Akinwunmi Sorinmade, il pu ouvrir deux comptes bancaires et acheté une voiture de luxe et des maisons pendant son séjour en prison. Il avait également été « en possession des identifiants du compte bancaire de sa femme » en prison. Des paramètres qu’il utilisait pour « transférer librement des fonds », fait savoir l’EFCC.

Dans le pays, les services de lutte contre la corruption s’interrogent sur les motivations des différentes sorties de prison de l’arnaqueur. Une enquête est même ouverte sur les raisons de son admission à l’hôpital et sur la manière dont il a pu se rendre à l’hôtel et dans d’autres lieux.

Hope Olusegun Aroke a-t-il bénéficié de complicité dans l’établissement pénitencier ? L’hypothèse n’est pas écartée. L’arnaque via internet étant une activité qui enrichit les auteurs dans le pays, d’aucuns estiment que le détenu a facilement soudoyé des fonctionnaires pénitentiaires vulnérables car mal payés.

Au Nigeria, cette affaire qualifiée d’« énigme » reste entière.

Richard Yasseu

7info.ci 

7info.ci_logo

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter 7info

L’INFO, VU DE CÔTE D’IVOIRE